Téléphone

01 53 36 80 50

E-mail
Notre adresse

46 rue Amelot 75536 Paris Cedex 11

Jeudi 12 mars 2020

LES PERSONNES ÂGÉES DÉCONCERTANTES QUI ÉPUISENT

À LA MAISON DE LA CHIMIE, 28 bis rue Saint-Dominique 75007 PARIS

 

Sous la direction du Dr Jean-Claude Monfort, psychogériatre, PHU honoraire, et du Dr Anne-Marie Lezy, gériatre, chef de service honoraire AP-HP

 

Un petit nombre de personnes âgées se présentent parfois avec des symptômes déconcertants. Déconcertés, préoccupés, troublés, embarrassés, parfois inquiétés, les professionnels vont devoir trouver les attitudes soignantes appropriées et chercher les causes des symptômes et des syndromes déconcertants : simple épisode de crise, personnalité connue depuis l'enfance ou de révélation tardive, il peut aussi s'agir d'une maladie psychiatrique, avec ou sans baisse cognitive associée. La gériatrie est bien une branche de la psychiatrie. Robert Hugonot soulignait que le travail en gériatrie était indissociable d'une prise en compte de la souffrance psychologique. Pas de gériatrie sans psychiatrie. Place aux liens, aux interactions, aux rencontres et à la psychogériatrie.

09h00 - 09h15 : Ouverture du colloque 

Catherine Monfort, présidente fondatrice de l'Afar

- Les situations déconcertantes, une priorité de santé publique : Dr Jean-Claude Monfort, psychogériatre, PHU honoraire

09h15 - 10h30 : Évaluer seul, en réseau ou à distance 
Modérateur : Dr Joël Oberlin, psychiatre, chef de pôle, CH de Rouffach

- L'échelle EPADE, une évaluation innovante des situations déconcertantes pouvant remplacer la NPI-NH : Dr Anne-Marie Lezy, gériatre, chef de service honoraire AP-HP et DR Annie Papin, gériatre, CH Le Mans

- Les attitudes relationnelles apaisantes et leur évaluation : Dr Jean-Pierre Schuster, psychiatre, service universitaire de psychiatrie et de l'âge avancé, CHU Vaudois, Hôpital de Cery, Lausanne, Suisse

- La télémédecine et sa montée en première ligne pour évaluer : Pr Nathalie Salles, gériatre, chef de pôle, CHU de Bordeaux, présidente de la Société française de télémédecine

11h00 - 12h15 : Chercher avec le pari d'une réversibilité 
Modérateur : Pr Joël Belmin, gériatre, chef de service, Hôpital Charles Foix, AP-HP, Ivry-sur-Seine

- Le médicament de trop et le sevrage, l'apport de la pharmacie clinique : Dr Doriane Bidon, pharmacienne, Hôpital Charles-Foix, AP-HP, Ivry-sur-Seine

- La découverte d'une urgence somatique dans les situations déconcertantes : Dr Bernard Durand-Gasselin, gériatre, chef de service, coordinateur de la filière gériatrique Paris Sud

- L'histoire d'Edvard Munch et du presque rien qui a changé une situation sans issue apparente : Dr Jean-Claude Monfort, psychogériatre, PHU honoraire 

14h00 - 15h15 : Apaiser par une triade humaniste
Modérateur : Dr Cyril Hazif-Thomas, psychiatre de la personne âgée, CHRU de Brest, directeur de l'Espace de réflexion éthique de Bretagne

- L'éthique de la sollicitude : Pr Joël Ankri, gériatre, chef de service, Hôpital Sainte-Périne, Paris

- Le management qui apaise les soignants : Dr Philippe Babadjian, gériatre, CH Victor Dupouy, Argenteuil

- L'aide-soignant et l'auxiliaire de vie, une sollicitude apaisante : Dr Gaëlle Marie-Bailleul, psychogériatre, chef de pôle, et son équipe, CH de Dax 

15h30 - 16h45 : Accompagner un parcours
Modérateur : Pr Pierre Vandel, psychiatre, CHU de Besançon 

- La mutation des dispositifs de coordination et leurs (in)certitudes : Marie Bouchaud, directrice générale de la Maison des Aînés et des Aidants Paris Centre, et Isabelle Péan, responsable de la Maison des Aînés et des Aidants Paris Ouest

- Le bien être apporté par une acoustique amniotique : Pr Julian Henriques, Goldsmiths, université de Londres 

- Le soutien psychothérapeutique des personnalités déconcertantes : Dr Cécile Pons, psychiatre, Paris  

16h45 - 17h00 : Synthèse et fin du colloque